Un premier pas vers la haute mer

By 7 mars 2019 Voyages

Il faut vivre ça, la mer vous dévoilera quelques secrets enfouis en vous.

Du 17 au 27 juillet un embarquement des Iles de la Madeleine vers Tadoussac sur 10 jours.

Un premier pas vers la haute mer.

Un stage pour les marins de niveau avancé et intermédiaire expérimentés ou tout autre marin possédant suffisamment de milles marins.

Tout commence par choisir le bon moment pour quitter et arrondir les pointes. On largue les amarres au matin et passons la nuit au large pour atterrir sur le continent en avant-midi. Quand c’est possible, les marins choisissent toujours les atterrissages au matin, car s’il y a eu retard il y a tout le reste de la journée pour corriger.

On touche L’Anse à Beaufils ou Gaspé pour refaire la santé des corps qui manquent de sommeil. La route reprend pour arrondir la péninsule Gaspésienne. Vous ne le saurez jamais, mais des visiteurs du parc Forion ne manqueront pas de photographier les ailes blanches de votre voilier. Escale à Rivière-au-Renard probable, car de là deux routes possibles. Poursuive sur la rive sud ou la traversée vers la côte nord où les courants sont favorables vers l’intérieur du continent.

Port Meunier d’Anticosti vous accueil, puis Havre St Pierre, Mingan, Sept Iles selon les conditions. Les mouillages de la Côte-Nord sont rares, mais tous splendides. Chaque jour un défi pour s’y rendre, ici, on bouffe des milles marins à plein. L’ile aux Oeufs ou s’est cassé la flotte d’invasion américaine, attention à la Caye à Joncas, le grand Caoui, une escale très particulière, puis le majestueux phare de Pointe des Monts la pointe à naufrages, ensuite ça se calme, Baie-Comeau n’est pas loin, mais juste avant une escale à l’Anse St Pancrace est un incontournable où parfois on y pêche un souper de macros en 5 minutes. S’il reste des jours, une retraversée vers Rimouski pour une moule/frite au resto et pour profiter encore une fois des mouillages du Bic.  Enfin l’étrave pointe vers Tadoussac.

Nous joindre