Le petit homme de rien

Nous faisons route dans une mer agitée. Le vent est loin d’être violent (25 à 30 nœuds), mais les vagues sont grosses et à pic. À bord, se trouvent deux équipiers aux personnalités antagonistes. Une jeune femme téméraire qui dit avoir tout fait et tout vécu, qui en impose à un homme timide, petit et un peu rond, début de la quarantaine. Je me rends à l’avant pour ariser le foc, car mes équipiers se montrent craintifs. Je donne la barre à la femme, qui me semble plus expérimentée, en lui demandant de bien tenir le cap, afin de soulager le bateau. Après quelques minutes, le bateau enfourne une vague qui passe par-dessus le pont et me projette la mâchoire la première sur le mât. La jeune femme a la tête tournée vers l’arrière et rigole d’une bonne blague avec un équipier. Elle n’a rien vu ! Je retourne à l’arrière, fâché, avec le visage en sang, et ordonne à la femme de passer la barre au «petit homme de rien».  Encore sur le choc, j’ordonne :

– Garde moi ce foutu bateau dans cette direction-là ! Comme ça ! OK ?

– Oui skipper ! Me répond-il ! Les dents serrées, il garde le cap peut-être encore mieux que moi. Je retourne m’affairer à l’avant. Pas une seule vague n’est venue balayer le pont pendant mon intervention… Il ne faut pas toujours se fier aux premières apparences.

Par Robert Routhier

 

A small unimportant man

Heading on a turbulent sea, the wind is far from being violent (25 to 30 knots), but the waves are high and steep. Two members of the crew show totally different personalities. One being a young fearless woman who boasts having done and tried everything. She greatly overshadows a timid little chubby man in his early forties. I reach the front deck to reef the jib because the rest of the crew is a little fearful. I ask the woman to hold the helm and to try at the same time to ease the strain of the waves on the boat, because she looked like the most experienced. After a few minutes, the boat nose dives in a wave that send a pack of water on deck and pitches me jaw open right on the mast. The woman is head over shoulder laughing at a good joke from another crew member. She has not seen anything! I angrily go back to the cockpit and I order her briskly to hand over the bar to the “small unimportant man”.

Still shaken, I order him:“Keep me this darn boat with this heading! Like this! OK?”

He answers: “yes skipper!”

With clenched teeth, he keeps the course even better than I would have. I go back up front and not a wave passes overboard while I am completing the jib reef…

Do not be fooled by appearances at first sight.

Translation by Dominique Lebot

 

Nous joindre