Seul l’impossible mérite réflexion 1 de Desztolanyi

Lors d’un stage privé au large de Halifax, (43°55’N 062°37’O), l’instructeur nous demande de lancer un diesel de 50 HP sans l’aide du démarreur. Les autres équipes tentent de démarrer le moteur froid à la force des bras, sans succès. Mon partenaire et moi formons la troisième équipe. Nous avons donc le temps de réfléchir au fonctionnement de ce type de moteur. Pour faciliter le démarrage d’un diesel, il faut de la chaleur dans la chambre de combustion pour réchauffer le jet de combustible, et lancer le mouvement des pistons pour amorcer la compression du gaz. Nous avons versé une bonne quantité d’eau chaude sur les conduits de haute pression et les injecteurs. Pour le mouvement, nous avons installé quatre boulons de ±12 cm dans la poulie de l’arbre de bielle, tourné un bout solide autour des boulons, puis l’avons passé dans une poulie volante stabilisée avec des cordages au-dessus de la descente. Une autre poulie volante est frappée sur le rail de fargue et l’extrémité du bout saisi sur la bôme. Nous avons viré de bord et provoqué un empannage afin que la bôme tire puissamment sur le bout. Le moteur a démarré immédiatement. C’était une « colle », l’instructeur croyait que c’était impossible.

Par Robert Routhier

Only the impossible deserves thinking about it, first statement of Desztolanyi

While training in a private course offshore Halifax (43°55’N 062°37’O), the instructor asks us to start a 50HP diesel engine without using the starter. The other teams try to start the cold engine with only muscle power without any success. My partner and I are the third team to try. This has given us time to think about this type of engine and how it operates. We know that, to easily start a diesel engine, the combustion chamber needs heat to warm up the fuel spray and start the pistons which in turn initiate the fuel compression. So to start, we poured a large quantity of hot water on the high pressure pipes and of the injectors. To initiate the movement, we set up four +- 12 cm bolts in the pulley of the crankshaft, fit a sturdy rope around the bolts then link it to a flying block stabilized with ropes above the companionway. Another flying pulley is rigged to the washboard rail and the tip of the rope is tied to the boom. Afterwards, we tack the boat to gybe violently, so the boom is able to powerfully pull the line. The engine immediately starts. This was a “hoax”, the instructor thought it was impossible.

Translation by Dominique Lebot

Nous joindre